Une congrégation apostolique >

Un service auprès des soeurs aînées

Michèle est responsable de la communauté des sœurs ainées à l’EHPAD (établissement d’hébergement pour personnes âgées, dépendantes) à Poitiers.

Elle donne un écho de ce qu’elle découvre et vit à travers ce service.

Arrivée à Poitiers, d’emblée j’ai été invitée, dans la prière, à avancer dans cette nouvelle étape où le Seigneur voulait me faire découvrir l’une ou l’autre attitude non encore explorée. C’est dans cette dynamique que j’ai été amenée à apprivoiser ce nouveau service à l’EHPAD. Après 4 ans, où en suis-je ? Sans cesse « en sortie de moi-même », car c’est tout un itinéraire, un parcours qui m’habite : - parcours en continuel recommencement au contact des résidents, de mes sœurs qui abandonnent de plus en plus de « superflu » - parcours fait  de détachement, de lâcher-prise pour entrer dans la liberté intérieure  de confiance pour s’abandonner un peu plus à Dieu,  de rencontre avec des situations difficiles, douloureuses dans lesquelles l’espérance fait tenir Ce parcours se fait par différents passages : - être plus à l’aise avec mes sœurs aînées - apprendre à me situer avec le personnel soignant de l’EHPAD - découvrir la miséricorde, la tendresse dans les autres et en moi - accueillir l’imprévu et la nouveauté et y vivre l’inattendu de Dieu - avancer dans la confiance devant la fragilité des personnes et des institutions - prendre de plus en plus conscience que pour être en mesure d’aider, de libérer , de pacifier les autres, il me faut me laisser aider, libérer, pacifier par le Seigneur - j’apprends surtout la patience…. « ces petits morceaux de passion » comme dit Madeleine Delbrel. Je suis rentrée dans quelque chose qui me dépasse, j’y suis envoyée, précédée, accompagnée par chacune de mes sœurs de l’EHPAD, par le Seigneur et du coup je m’y trouve associée, libre, responsable à ma mesure, goûtant la joie. Je suis embarquée dans une recherche, sans savoir où cela nous mènera, avec l’humilité d’une ouvrière d’une vaste « organisation » avec les sœurs de l’EHPAD, avec Aurélie -aide communauté- et Elisabeth – déléguée de la Provinciale – pour ensemble trouver la place de notre service respectif, nous ajuster du mieux que nous pouvons